Créée à la sortie d’un lycée montpelliérain par une bande de copains dans le but de tourner un court métrage, aasil se propose de soutenir et d’aider à la création de jeunes artistes en voie de professionnalisation depuis 2006.

Les lycéens prennent de la bouteille, passent par différentes écoles d’art, roulent leur bosses, se frottent à la réalité professionelles et expérimentent dans nombre de capitales européennes.

Dix ans plus tard les artistes ne sont plus tous jeunes mais le pari de la professionnalisation est réussi.

Aasil perdure sous la forme d’un réseau d’artiste visant la mise en commun des savoirs, des compétences et des moyens, au niveau européen.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *